polype nasal
  • 104

Les polypes nasaux comptent parmi les nombreuses causes d’obstructions dans les voies nasales. De telles obstructions peuvent entraîner une augmentation de la tension requise pour le simple fait de respirer. Lorsque vous dormez, cela peut souvent entraîner des ronflements.

Déviation de la cloison nasale et polypes

L’apnée obstructive du sommeil est une cause fréquente de ronflement et se caractérise généralement par des symptômes au niveau du nez, de la gorge et de la bouche. Ceux qui souffrent de cette maladie savent qu’au cours de la nuit, la respiration peut recommencer et s’arrêter à plusieurs reprises. Le relâchement des muscles de la gorge peut également entraîner, et le fait souvent, des ronflements. Des preuves plus récentes indiquent cependant que la santé du nez est étroitement liée au ronflement.

Les poils du nez, croyez-le ou non, servent en fait un objectif essentiel. Ils filtrent les envahisseurs environnementaux tels que les acariens avant qu’ils n’atteignent nos poumons. Si quelque chose devait obstruer ou bloquer nos cavités nasales, le corps reviendrait à une forme de respiration beaucoup moins efficace, utilisant la bouche à la place. La bouche et la gorge ne sont dotées d’aucun des outils de filtration caractéristiques du nez et, par conséquent, sont mal équipées pour fournir une première ligne de défense contre la poussière et d’autres éléments indésirables. De plus, le ronflement résulte souvent de la respiration par la bouche.

Nez bouché : polypes

Quelle que soit la cause de l’obstruction, des irrégularités au niveau de la cavité nasale peuvent entraîner des vibrations excessives de l’air lorsqu’il passe à travers ces canaux. C’est ce que vous entendez quand quelqu’un ronfle. Il existe de nombreuses raisons pour lesquelles les voies nasales peuvent être partiellement obstruées, allant du rhume ou d’une réaction allergique aux polypes nasaux.

Les polypes sont des excroissances molles de tissu muqueux qui encombrent la cavité nasale et les sinus. Une radiographie peut les repérer assez facilement. Certains peuvent être assez petits et passer inaperçus. D’autres peuvent devenir de gros irritants encombrants. L’asthme, les infections, les rhinites chroniques et l’inflammation de longue durée peuvent tous inciter les polypes à se développer. La fumée de cigarette entraîne une inflammation accrue et, par conséquent, les fumeurs sont susceptibles au risque de développer des polypes.

Symptômes, diagnostic et traitement des polypes nasaux

Si les symptômes d’un rhume se prolongent pendant des mois, ou en cas de perte partielle ou totale de l’odorat, ceci est certainement dû aux polypes nasaux. Un symptôme moins courant est la perte du sens du goût. Si vous pensez avoir des polypes nasaux, il est recommandé de prendre rendez-vous avec votre médecin. Un scanner déterminera si vous avez effectivement cette condition, indiquée sur le scan par de petites taches opaques dans la cavité nasale.

Votre médecin peut déterminer qu’une intervention chirurgicale est nécessaire pour éliminer les obstructions. Ces chirurgies sont sûres et remarquablement efficaces. Notez, cependant, que les polypes nasaux peuvent repousser avec le temps. Une intervention chirurgicale occasionnelle, toutes les quelques années, peut être nécessaire pour maintenir une respiration facile.

Si vous êtes un ronfleur fréquent et que vous craignez d’avoir développé des polypes nasaux, ou si vous ronflez et n’êtes pas sûr de la cause, Nos chirurgiens experts prennent en charge votre dossier médical pour diagnostic.